😡 Coup de gueule 😡 On prend les motards pour des distributeurs de billets

Je vous montre dans cette vidéo l’évolution du tarif des motos entre 2012 et 2017.

L’augmentation des prix va-t-elle s’arrêter un jour?

3 Résultats trouvés pour “😡 Coup de gueule 😡 On prend les motards pour des distributeurs de billets”

  1. Elbé dit :

    Salut Lunaris,

    J’ai visionné ta vidéo et je dois dire que tu es vraiment perspicace. Les constructeurs nous prennent vraiment pour des cruches.
    Je suis motard (je n’ai que le permis moto), je gagne raisonnablement bien ma vie et, pourtant, je roule avec une Bmw r1150rt de 2002 achetée 4000 euros il y a trois ans pour les longs parcours ou les balades avec madame et un scooter 125 Yamaha majesty de 2005 pour la ville acheté il y a 5 ans pour 1200 euros. Rien à faire. Impossible et impensable pour le roule-toujours que je suis de dépenser 18000 euros voire plus pour une grosse routière. La moto est devenue un phénomène de mode pour les bobos ou pour les quinquas argentés alors qu’à la base elle était le moyen de déplacement des jeunes qui n’avaient pas encore les moyens d’acheter une voiture ou des roule-toujours qui ne voulaient pas dépenser des mille et des cents dans un véhicule à quatre roues. Aujourd’hui, une bonne routière s’acquiert pour le prix d’une voiture de moyenne gamme. Je posède toujours la moto de mon grand-pèe qu’il

  2. Elbé dit :

    Salut Lunaris,

    J’ai visionné ta vidéo et je dois dire que tu es vraiment perspicace. Les constructeurs nous prennent vraiment pour des cruches.
    Je suis motard (je n’ai que le permis moto d’ailleurs),J’ai 37 ans, je gagne raisonnablement bien ma vie et, pourtant, je roule avec une Bmw r1150rt de 2002 achetée 4000 euros il y a trois ans pour les longs parcours ou les balades avec madame et un scooter 125 Yamaha majesty de 2005 pour la ville acheté il y a 5 ans pour 1200 euros. Rien à faire. Impossible et impensable pour le roule-toujours que je suis de dépenser 18000 euros voire plus pour une grosse routière. La moto est devenue un phénomène de mode pour les « bobos fils à papa » ou pour les quinquas argentés alors qu’à la base elle était le moyen de déplacement des jeunes qui n’avaient pas encore les moyens d’acheter une voiture ou des roule-toujours qui ne voulaient pas dépenser des mille et des cents dans un véhicule à quatre roues. Aujourd’hui, une bonne routière s’acquiert pour le prix d’une voiture de moyenne gamme. Je possède toujours la moto de mon grand-père qu’il avait achetée en 1957. Une Bmw R50. Le top de la moto pour l’époque. Ma grand-mère me dit toujours qu’elle n’avait jamais compris pourquoi il avait acheté un moto alors que pour le même prix il pouvait s’acheter une voiture. Déjà à l’époque, une moto « haut de gamme » s’achetait au prix d’une voiture. Toutefois, je ne t’ai pas encore mentionné ni la marque ni le modèle de la voiture. La béhème était affichée au même prix que la Citroën 2CV. Eh oui, à l’époque, une moto haut de gamme valait le prix d’une voiture premier prix. Et ça semblait déjà onéreux pour les femmes de motards de la fin des années 50. Je me demande bien les bénéfices que peuvent faire tous ces constructeurs et les importateurs sur notre dos. Il y a peu, je m’intéressais aux Oural attelées. Elles ont augmenté de plus de 3000 euros sur deux ou trois ans alors que le rouble a atteint des niveaux très bas ces dernières années. A n’y rien comprendre.
    On se fout vraiment de nous!
    As-tu déjà pensé à lancer une pétition pour faire prendre conscience aux gens de ces abus?

    A bon lecteur…

    Elbé, un motard dégouté par le prix indécent des motos modernes

  3. Elbé dit :

    Tant que j’y suis, je continue mais, cette fois-ci, sur le tarif horaire dans les concessions du type Bmw. Tu peux compter du 60 euros de l’heure pour la main-d’oeuvre. Un vingtième du smic pour une heure de travail. C’est honteux! Surtout quand on sait ce qui revient dans la poche du mécano. Si c’est un mécano qui gagne 1700 euros NETS (nombreux sont ceux qui aimeraient gagner ça) par mois, il reçoit DOUZE euros nets dans sa poche. Un cinquième de ce que le client a payé. Encore une fois, on se fout vraiment de notre gueule! Les concessions nous diront qu’elles ont de nombreuses charges patronales, sociales, fiscales, etc. mais de là à leur coûter 5 fois le coût net du salarié j’ai de gros doutes…

    Elbé
    http://on-ne-vous-dit-pas-tout.over-blog.com/

Répondre